un jour de février 1988 à Toulouse.
Une vingtaine de déménagements plus tard, je reviens aux sources.
Entre-temps ?
Basket-ball, basket-ball, basket-ball sans grande conviction.
Introverti. Déraciné. Grand (très grand) et costaud.
Basketteur professionnel. Pas épanoui.
D’autres projets plein la tête, sans jamais les mener au bout
De gros coups de moins bien puis du mieux, toujours sans convictions.
Lire dans les yeux des autres combien « ce doit être génial de faire du basket tout le temps, d’avoir la possibilité de vivre de sa passion ! »
Pour moi, non ! Pour les autres, sûrement… Épanouissement zéro ou presque.
Ce sport et cette période de ma vie m’ont fait tel que je suis, je ne regrette rien, j’ai même beaucoup appris.
Il me fallait clore ce chapitre, pour passer à autre chose.
Projets, encore des projets. Comment exprimer ma créativité, entreprendre en suivant mes propres envies ?
Un changement alimentaire vers le végétarisme, puis le végétalisme va changer ma vie, ma vision, mes pensées, mon corps, mes rencontres
Après une dizaine de projets avortés, LA rencontre, ma compagne et LE projet (qui fera l’objet d’un article plus détaillé).
En toile de fond, le lieu où tout a commencé pour moi. TOULOUSE, ville de naissance et finalement de renaissance !
Vélo Végé en orbite.